Subventions

Au cours des dernières années, la région MENA a connu de nombreux progrès en termes d’implication et de présence de mouvements qui défendent le genre et la santé et les droits corporels dans des localités définies comme localités à haut risque pour la programmation. Ces avancées concernant le mouvement ont été accompagnées de nombreuses répercussions ; des militants du genre et de la santé et des droits corporels continuent d’être emprisonnés et maltraités dans de nombreux pays de la région, certains ont même été tués, beaucoup ont « disparu », tandis que d’autres ont été contraints de fuir et de s’exiler dans des pays là où ils continuent de défendre les droits de l’homme pour la région MENA. Un autre point, non moins frappant, est celui de la situation de ceux qui subissent des licenciements, des restrictions de déplacement et de voyage, des menaces contre eux et leurs familles, et d’autres formes d’harcèlement quotidien. La plupart des militants vivent et travaillent dans des localités où le contrôle gouvernemental ainsi que les lois restrictives des ONG agissent comme l’épée de Damoclès suspendus au-dessus de leurs têtes.

Même les gouvernements les plus libéraux de la région n’ont pas apprécié le travail des militants et des organisations des droits de l’homme. Il existe une méfiance persistante à l’égard du paradigme des droits de l’homme et cela en tant que construction essentiellement occidentale, malgré le fait que nombre de ces gouvernements ont effectivement signé ainsi que ratifié la plupart des conventions et des traités relatifs aux droits de l’homme. Plusieurs d’entre eux ont aussi participé à la formulation d’instruments internationaux pertinents. Les gouvernements de la région ont prouvé qu’ils réagissaient avec colère à toute critique qu’ils reçoivent concernant leurs pratiques en matière de droits humains, accusant fréquemment les ONG défendant les droits humains de diffamer la nation.

Une cible particulière des critiques gouvernementales a été la dépendance quasi totale à l’égard des financements occidentaux en raison de la pénurie de soutien financier national et régional pour les activités de défense des droits de l’homme. Pourtant, les politiques de ces mêmes gouvernements, qui s’engagent eux-mêmes dans des partenariats bilatéraux par le biais de flux de financement similaires, rendent inévitable le recours au financement étranger. Dans les pays où il existe une marge de richesse disponible, les lois rendent difficile la collecte de fonds sans autorisation gouvernementale expresse et dans la plupart des pays, les contributeurs potentiels ne peuvent bénéficier d’aucun avantage fiscal. Enfin, la peur résultant de la nature politique perçue du travail sur le genre et les droits corporels affecte sérieusement les contributions volontaires d’autres secteurs tels que les entreprises privées et les médias traditionnels.

Peu d’agences donatrices nationales/régionales œuvrent à la constitution d’atouts pour permettre aux acteurs de la société civile d’aborder fondamentalement et durablement aux problèmes en s’élançant de la base. Si l’activité à but non lucratif est perçue comme politique, comme le sont inévitablement les droits de l’homme, le potentiel de trouver des sources de financement autochtones deviennent presque nulles. Il est beaucoup plus facile de trouver des donateurs pour soutenir la restauration de biens historiques ou de construire un nouvel orphelinat que de trouver des donateurs pour soutenir le travail sur le genre et les droits corporels.

Les faits précités qui sont à l’origine de la création du système d’octroi de subventions de l’AFE, une organisation régionale de défense des droits humains gérée et soutenue par des militants de la région dotés de l’expertise, des compétences et de l’engagement requis pour promouvoir le genre et les droits corporels dans la région MENA. Le processus d’octroi de subventions vise à soutenir les priorités en matière de genre et de droits corporels identifiées par ceux qui travaillent dans la région à travers un processus aussi participatif et inclusif que possible.

L’AFE encourage activement les projets qui développent de nouvelles idées ou qui profitent des nouvelles opportunités, notamment : la recherche, la formation de coalitions, l’émergence de communautés auparavant exclues, l’assouplissement des restrictions gouvernementales dans un pays particulier, l’engagement public accru et les revendications de respect du genre et droits corporels, la sensibilisation ainsi que d’autres développements qui offrent aux défenseurs une chance de faire avancer le genre et les droits corporels dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

L’octroi de subventions de l’AFE examinera, de manière positive, les projets adoptant une ou plusieurs des approches stratégiques suivantes :

  • Soutien aux problèmes/groupes/acteurs/méthodes nouveaux et sous-financés ;
  • Soutien aux interventions de base visant à intégrer le genre et les droits corporels dans les normes sociales ; 
  • Soutien de l’investissement à long terme dans le travail sur le genre et les droits corporels ; 
  • Renforcement des capacités infrastructurelle de la société civile en matière de genre et de droits corporels.

L’AFE gère et attribue actuellement des subventions par le biais des mécanismes suivants : 

 

1. Subventions de soutien de base / Modèle fondé

Les modèles fondés pour sélectionner les subventions de soutien de base de l’AFE visent à soutenir les nouveaux acteurs et les groupes qui viennent de se lancer et qui travaillent pour défendre le genre et les droits corporels dans la région, afin d’avoir un accès à des subventions de soutien de base flexibles. Les subventions de soutien de base ont généralement un budget allant de 5 000 USD jusqu’à 50 000 USD sur une période de 12 mois. L’enregistrement officiel n’affecte pas la décision de financement. Les cycles sont annoncés annuellement pour les localités ciblées.

L’objectif du mécanisme d’octroi de subventions de base est de transférer le pouvoir aux communautés ayant vécues plusieurs expériences. En faisant cela, les décisions prises seront bien – et beaucoup plus – informées et contextuellement pertinentes aux besoins des acteurs sur le terrain. 

La priorité est donnée aux :

Petits groupes de base émergents avec peu ou pas d’accès au financement des plus gros donateurs ;

Groupes situés dans des zones éloignées et mal desservies ;

 

Vous n’êtes pas éligible si vous êtes : 

Un collectif/une organisation avec un budget annuel de plus de 180 000 $ US.

Un individu, une institution gouvernementale, une organisation politique ou un groupe religieux.

 

2. Subventions de projet : modèle hybride (Comité régional des subventions + subventions de soutien de base)

L’AFE utilise une approche participative d’octroi de subventions. Les militants communautaires de la région MENA, organisés au sein d’un comité régional des subventions, sont au centre des subventions de projet de l’AFE. Ils veillent à ce que le financement alloué réponde aux besoins de la communauté et contribue à un changement social et politique réel et pertinent par le biais du plaidoyer et de la création de mouvements. De plus, une méthodologie de sélection par les pairs identifiera les propositions présélectionnées qui sont sélectionnées pour un financement.

3. Fonds d’innovation

Le Fonds d’innovation de l’AFE s’adresse aux groupes et aux individus utilisant des stratégies créatives et innovantes pour promouvoir leur activisme pour le genre et les droits corporels dans la région MENA (y compris l’art, la musique, la culture, la poésie, les médias sociaux, la recherche menée par les activistes féministes, etc). Les fonds d’innovation sont des subventions thématiques, ils peuvent être ciblés ou compétitifs, et peuvent être gérés par l’un des deux mécanismes énumérés ci-dessus ; des informations spécifiques sur le processus de candidature aux subventions du Fonds d’Innovation sont publiées avec l’appel à propositions lors du lancement.

 

4. Subventions stratégiques

Les subventions stratégiques sont des subventions ciblées et non compétitives attribuées par l’AFE aux OSC et groupes experts de la région en fonction de leurs antécédents et de leur portée géographique, afin de mettre en œuvre des éléments programmatiques pertinents. Les subventions stratégiques sont flexibles en matière de taille et en durée.

Appels Ouverts

Cliquez ici pour télécharger Pack for Core Support Grants

Cliquez ici pour télécharger Pack for Project Grants

Cliquez ici pour télécharger CFP – Advocating for the SRHR of KPs in Egypt and Morocco

Comment télécharger vos fichiers

1- Téléchargez les fichiers :

Cliquez tout simplement sur le fichier que vous souhaitez télécharger sur notre site Web. Le téléchargement commencera automatiquement sur votre ordinateur.

2- Demander un mot de passe :

Afin de se conformer à nos mesures et exigences de sécurité numérique, nous chiffrerons tous nos fichiers avec un mot de passe. Veuillez nous contacter sur notre courriel grants@afemena.org pour obtenir ce mot de passe.

3- Télécharger le programme Encrypto :

Avant d’accéder à vos fichiers, vous devez télécharger le programme Encrypto. Vous pouvez le télécharger en suivant le lien.

4- Accéder aux fichiers téléchargés :

Ouvrez les fichiers téléchargés via Encrypto et insérez le mot de passe fourni par AFE.

Pour toute question ou clarification, veuillez nous contacter par courriel grants@afemena.org

English | Français | عربي